Quand votre CV est le miroir de votre univers : le CV original de Claire Maoui

3
3113

Aujourd’hui, un web CV plutôt peu original dans la forme, puisqu’il s’agit d’un CV en ligne sur une page, à scroller, comme on a déjà pu en voir beaucoup sur ce blog et sur le net. La raison pour laquelle j’ai eu l’envie de vous partager ce CV tient dans la façon dont cette candidate décalée nous fait ressentir son univers. Au diable le fait de “rentrer dans le moule”, on sent clairement à travers ce profil en ligne l’envie de dire : voilà qui je suis et comment je vois le monde à travers mes yeux, à vous d’être séduits ou non par qui est… Claire Maoui.

Jeux de mots et blagounettes parfois potaches rythment la découverte de son profil, et le ton est léger. Si le but de ce site personnel est de se vendre auprès d’agences de publicité qu’elle convoite en fin de scrolling, c’est avant tout plus une présentation comme elle le dit de “maoui, mon oeuvre“, la présentation synthétique qu’un recruteur pourrait vous demander de faire de vous en début d’entretien et en 3 minutes. (sans les blagues, hein)


Si pour opter pour un tel CV il faut avoir un état d’esprit décalé et être aussi excentrique que peut l’être Claire, il montre aussi que vous pouvez décider du ton que vous allez donner à votre CV en ligne, du moment bien sûr que le domaine est un tant soi peu créatif. Après tout, son but n’est-il pas de refléter qui vous êtes vraiment ?

Découvrez-donc la vie, que dis-je, l’oeuvre de Claire Maoui, ainsi que son interview juste en dessous. (et n’hésitez pas à laisser en commentaire vos impressions !)

Claire nous donne quelques précisions sur sa démarche : 
.
En réalité, je suis tout bonnement partie du postulat qu’un CV : c’est chiant.
Dans le milieu de la pub, nous les créas, nous n’en avons même pas spécialement besoin puisque nous sommes directement jugés sur nos travaux, c’est à dire sur notre book.
Seulement, aussi joli ou brillant soit-il, je trouve qu’un book raconte plein de choses sur nos expériences et nos compétences, mais peu de choses sur nous.
J’ai donc décidé, en partant des quelques éléments de base qui constituent un CV (nom, âge, formation etc.) de raconter une histoire, mon histoire, en faisant en sorte de mixer vraies infos et divertissemaônts pour ne pas perdre l’attention du lecteur et que ce dernier ait envie d’aller jusqu’au bout. C’est la seule pression que je me suis mise, avec le fait d’essayer d’être un minimum créative (dans la mesure où c’est quand même mon métier 😉
.
Claire_maoui_laugierPour le reste, je n’ai rien vraiment calculé, j’ai été moi-même de bout en bout sans me soucier des codes établis et ce, pour 2 raisons : la première, c’est que dans notre métier, c’est une règle de les faire sauter ; la seconde, c’est que je pense qu’en toutes circonstaônces, on gagne toujours à être vrais. Tout ce qu’il y a dans ce CV, c’est moi. Ma personnalité, mon humour, mes ambitions, mon univers… Si ça plaît : tant mieux, si ça plaît pas : tant mieux aussi ; c’est un gain de temps pour le recruteur et pour moi. J’aime l’efficacité, et j’aime me dire que les personnes qui me recevront auront une idée à peu près claire de qui ils ont en face d’eux.
Enfin, j’avais à cœur de montrer à travers ce CV que ce que j’aime par dessus tout dans mon métier de directrice artistique, c’est de raconter des histoires, d’être inventive et de rendre tout plus beau, plus drôle, plus chouette, quelle que soit la marque, quelle que soit le sujet et quel que soit le support.
 .
Pour la petite histoire, ça fait 4 ans que je suis en free, et 6 mois environs que je me dis que ce serait bien d’aller voir des agences, pour retravailler en équipe, voir des gens et des choses nouvelles. C’était dans un coin de ma tête mais je n’en faisais rien car je me demandais qui aller voir (je rêve d’une agence à taille humaine en pleine expansion, dans laquelle il y a tout à faire et dans laquelle je pourrais avoir des responsabilités), mais surtout, j’ai eu plein de boulot en free qui m’a servi d’excuse pour procrastiner…et mûrir cette idée du CV. Quand je me suis enfin posée dessus il y a 2 semaines, j’ai su qu’une fois qu’il serait terminé, ce serait le coup d’envoi de ma tournée des entretiens ;). J’aimerais remercier de tout cœur mon frère Pierre, parce que derrière la créa, il y a le code, et pour ce dernier, il m’a beaucoup aidé !
 .
Je vous avoue que je n’ai pas du tout anticipé un tel buzz. Je m’attendais bien sûr à ce que le lien buzzouille vite fait sur les walls de mes amis proches et collègues pubards, mais je suis la première surprise de l’ampleur que ça a pris (hier soir, on en était à 8.000 vues en 2 jours), ma boite mail explose littéralemaônt ! Surtout, je suis étonnée que cela ait plu en dehors de ma cible (le milieu de la publicité)… Mon CV est quand même plein de dessins “private joke” sur les personnalités de ce milieu et son contenu tourne pas mal autour de la pub, je suis donc très surprise qu’il intéresse aussi des gens à qui tout ça n’est pas censé parler.
.

Alors, convaincu que l’on peut caser sur son CV un bruit de pet lorsque l’on clique sur des fesses ?

3 COMMENTS

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.