Quand Heineken recrute sans pression… [Recrutement original]

2
1541

Parce que l’originalité n’est pas une exclusivité des candidats, on abordera également dans ce blog le thème des recrutements originaux, en relayant quelques opérations hors du commun. On le voit depuis quelques temps, les entreprises sont souvent de plus en plus désireuses de mettre à l’épreuve les candidats à travers des concepts de “business” ou “serious” games, de plus en plus developpés.

Cette semaine, c’est Heineken qui fait parler d’elle, à travers la diffusion d’une vidéo mettant en avant une initiative décalée pour recruter un stagiaire parmi les 1734 candidats au poste proposé. “Mêmes questions, mêmes réponses préparées”. Pour la marque, les entretiens sont tous les mêmes et ne permettent pas de différencier sérieusement les qualités d’un candidat (qui oui, bien souvent choisira pertinemment ses qualités et défauts, quitte à les arranger au besoin).

Un moyen selon elle : mettre les futurs collaborateurs stagiaire dans une situation d’entretien qu’ils ne peuvent pas préparer et donc les jauger sur “le fond” de chaque individu : est né le concept de “The Candidate”. Dernier point : ce sont les employés marketing de la firme qui ont voté sur leur intranet pour leur candidat favori. Une bonne façon également de dynamiser les troupes.

Au final, une vidéo qui synthétise ces entretiens insolites, montre la façon dont réagissent et agissent certains, et surtout mets en avant la façon originale encore dont Heineken a dévoilé à l’heureux élu son “embauche”.

[youtube]http://www.youtube.com/watch?v=j5Ftu3NbivE[/youtube]

Surtout un bon coup de pub pour la marque, mais qui renforce par là sa marque employeur et reste dans la continuité de sa communication commerciale décalée.

Source : Altaide

 

 

2 COMMENTS

  1. C’est pas faux, tous les entretiens se ressemblent. Il n’est pas évident de différencier les candidats avec des questions classiques, quels sont vos qualités, vos défauts, etc.
    Ces entretiens pourront-ils être généralisés, En tout cas très originale.

  2. En participant à des entretiens collectifs, je trouve qu’il est quand même assez facile de repérer qui a un discours pré-établi ou non. En même temps, je ne pense pas que le blâme soit à jeter sur les candidats : ce sont les recruteurs qui proposent toujours le même type d’entretien. À eux de varier les questions et les approches. Si on reproche aux candidats d’être trop identiques dans un entretien d’embauche, c’est parce que souvent, les recruteurs semblent attendre toujours la même chose.

    J’ai toujours eu plus de plaisir à passer des entretiens un peu différent. Rien de tel qu’une question inattendue ou inhabituelle pour relancer un candidat. Les recruteurs ont, je pense, tout à y gagner : en surprenant le candidat, il est facile de voir sa capacité d’adaptation et de réaction.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.