Candidature Coup de Coeur du jour : La prise d’otage et la demande de rançon. (The Creative Ransom)

1
1580
Creative Ransom, la candidature originale d'une prise d'otage web.

Waouh ! Alors pour une initiative originale, c’est une initiative originale ! C’est à un vrai kidnapping du web auquel vous allez assister ! Creative Ransom, le CV original de prise d'otage de noms de domaine

Contexte : Andrew Grinter et Lee Spencer sont 2 Australiens en quête d’un job dans les plus grandes agences de comm’ de Melbourne (telles que TBWA, DDB ou encore Ogilvy) et pour solliciter les agences, ils ont voulu taper fort, très fort !

Leur arme : Le chantage au recrutement.

 

CV chantage aux noms de domaine spencer lee creative ransomPour parvenir à leurs fins, les 2 malfrats de l’embauche ont établi un plan digne des plus grands scénarios. Prendre en otage les noms de domaine des directeurs des agences. Pour se faire, les 2 acolytes ont acheté le nom de domaine de chacun en “.com” afin de “pirater” ces pages et y faire apparaître une demande de rançon à la manière de ravisseurs : Nous avons pris votre “.com” en otage. Cliquez ici pour arranger une rencontre créative sinon le site reste à nous. Pas de police !!!”, lettre également envoyée par courrier aux directeurs afin de les renvoyer vers ledit nom de domaine.

CV rançon creative ransom original australiensCreative ransom , la demande de rançon pour trouver un job ! Si l’agence ne donnait pas de suites à ce chantage, apparaissait alors sur le nom de domaine du directeur d’agence “Vous étiez prévenus”, puis les ravisseurs redirigeaient alors toutes les visites au bout de quelques secondes vers le site officiel de Justin Bieber … Sentence apparemment trop rude pour ne pas faire céder plusieurs responsables d’agences qui ont alors reçues les candidats, toujours impressionnants dans leur rôle de preneur d’otage. Une fin d’histoire de candidature poussée à l’extrême que je vous invite à découvrir en images :

 

Leurs menaces (enfin plutôt leur créativité et leur culot) ont fait mouche auprès d’une des agences qui les a finalement engagés. Comme quoi effectivement, le crime ça paie !

Là où cette candidature est forte, c’est que les 2 camarades ont poussé à l’extrême leur idée, jusqu’au jour des rendez-vous. C’était un pari risqué mais un moyen surprenant et décalé pour se faire remarquer. Alors, prêts à prendre en otage votre futur employeur pour le faire chanter ? 🙂

1 COMMENT

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.