« Mais, les CV originaux, est-ce que cela marche vraiment ? »

Puisque les chiffres sont parfois révélateurs et plus parlant que des ressentis, CV-originaux.fr a voulu mettre sur la tendance des CV originaux quelques chiffres en vue de savoir si au final, un CV original, ça marche. J’ai souvent répondu que pour 80% des candidatures évoquées sur le blog (contenant le meilleur comme aussi les coups ratés) la démarche avait été positive pour son auteur. Aujourd’hui, à travers une étude réalisée auprès de tous les candidats originaux présents sur le blog, je peux enfin vous présenter quelques statistiques via les retours précieux et uniques des candidats originaux sur leur démarche.

cv_original_etude_pertinence_emploi_originaux_candidats_temoignages

Avant tout, pour faire un petit topo sur le type de CV originaux réalisés, voici la répartition par type de CV des candidats s’étant prêtés au jeu de l’étude, avec comme support principalsupports_cv_originaux_video_web_papier de leur candidature :

¤ CV web : 41%
¤ CV « objet » : 22%
¤ CV vidéo : 22%
¤ CV papier : 11%
¤ Opération street/guérilla : 4%

Alors, une démarche positive ?
Et la première surprise que cette étude m’a révélée est que mon chiffre de 80% de candidats satisfaits de leur démarche n’était pas le bon pronostic… car leur candidature originale a été une action positive pour… 92% des candidats ! Un chiffre assez important qui même s’il ne veut pas dire qu’ils ont signé un CDI grâce à cette candidature, et bien cette stratégie de différenciation a été payante. Ils ne sont donc que 8% pour lesquels leur CV original n’aura pas été une arme efficace. Ils sont la même proportion, s’ils pouvaient maintenant remonter dans le temps, à dire qu’ils referaient une candidature originale, plutôt que d’opter pour un envoi de CV classique. Une preuve de l’apport bénéfique de cette action, à minima dans la visibilité que cette action a su leur apporter.

Cela a t-il été un élément majeur dans leur recherche ?
Pour 44% des candidats avec un CV original, celui-ci a été un élément majeur (voire pour 11% d’entre eux l’élément décisif) de leur succès.  Il a été une carte de plus dans le jeu de 30% des candidats,  n’a fait qu’attirer la curiosité mais sans plus pour 23%, et en a pénalisé 2%.

Voyons dans le détail ce que leur action a amené aux candidats :

¤ 69% des candidats ont par leur action amélioré leur visibilité & réputation en ligne. Nul doute qu’un CV original qui arrive à faire parler de lui est un atout pour son auteur, qui arrive à se forger une réputation en ligne sur cette action.
¤ Chiffre très intéressant, cette action a permis à 67% de décrocher des entretiens ! Si on ne trouve pas de job uniquement avec son CV original, nul doute que cette arme est assez redoutable pour s’ouvrir au moins les portes d’un entretien, par la curiosité et/ou les compétences ainsi mises en avant.
¤ Ils sont tout autant, 67% à décrire comme bénéfice avoir gagné de nombreuses visites sur leur CV / profil en ligne. Parfois leur support original, parfois un profil classique et conventionnel (CV en ligne, Viadeo, LinkedIn,…). Attirer le recrutement sur un contenu sobre, via un une porte d’entrée originale, c’est aussi possible.
¤ Parfois créés dans cette intention, parfois pas, ils sont 56% à avoir fait le buzz dans les médias.
¤ 52 % d’entre eux ont à cette occasion pu agrandir leur réseau, gagner des contacts.
¤ 45% estiment avoir gagné en compétences via cette action.
¤ 27% ne pas avoir eu besoin d’envoyer de candidature classique (CV + lettre de motivation).
¤ Et 22% ont pu viser plus haut dans leurs attentes (poste, salaire, missions,…) Si ce chiffre n’est pas très élevé, il montre quand même que près d’un quart des candidats originaux ont su tirer partie de belle manière professionnelle de la qualité de leur candidature, et que pour les autres, le CV original est un moyen de se faire remarquer, mais que le candidat lui reste le même.

Une action mise en avant en entretien d’embauche ?
Au delà du buzz, leur projet de candidature comme une expérience, une compétence, voire une réussite est-elle mise en avant par les candidats en entretien d’embauche ? Oui pour 72 % d’entre eux ! Leur CV original a été pour eux un projet et une réussite dont ils se servent pour démontrer leur savoir faire ! Pour les 28% restants, leur action n’était que l’emballage, en entretien ils insistent plutôt sur le contenu.

Quel impact sur la notoriété ?
Mais quelle est la réelle portée du bénéfice d’un CV original en terme de visibilité et de retombées pour le candidat ? 31% estiment que leur action n’a eu qu’un impact à court terme sur leur image et/ou réputation en ligne. Pour  58% cette action aura un bénéfice jusqu’à moyen terme, leur assurant une visibilité plus durable. Enfin, seulement 11% pensent que sera durable sur le long terme ce bénéfice sur leur réputation, et les retours qu’ils peuvent en espérer. Des résultats cohérents avec le phénomène de buzz, qui met en lumière plus ou moins intensément les candidats sur une période courte, leur offrant par ailleurs une réputation du moins sur le web gravée « à jamais », mais qui forcément en matière de recrutement va s’essouffler avec le temps.

Conseilleraient-ils cette stratégie ?
Si ces candidats originaux devaient conseiller à un demandeur d’emploi d’utiliser une stratégie originale, ils seraient alors 98% à pousser les candidats à sortir du lot, se faire remarquer via un CV original. Un chiffre important, qui montre que ces candidats sont convaincus qu’un CV original bien conçu peut être une arme fatale pour séduire un recruteur. Seulement 2% déconseillent le CV original et préfèrent conseiller le CV traditionnel. Contrastant avec cette précédente statistique presque sans appel, seul 45% pensent que le CV original est accessible à tous, versus 55% à penser qu’il faut absolument être « un créatif » pour pouvoir miser sur cette stratégie de différenciation.

On prend les mêmes et on recommence ? 
La vraie question pour savoir si nos candidats originaux croient en la nécessité de se démarquer par ce biais est de savoir s’il referaient un CV original lors de leur prochaine recherche d’emploi. Pour 6% d’entre eux, la réponse est catégorique, et le CV original n’a été qu’une expérience unique, vous êtes sûrs et certains de ne plus les revoir sur CV-originaux.fr ! A l’inverse, 34% referaient à coup sûr un CV original pour mettre toutes les chances de leur côté, des fanatiques du CV original. Plus contrastés, 52% l’envisagent, et 8% ne pensent pas recourir à cette stratégie de recherche d’emploi. Au final, 86% des candidats sont potentiellement de nouveaux candidats originaux de demain !

Notons que si cette étude a été faite dans les règles, il faut néanmoins souligner que le public de répondants est constitué de candidats ayant réalisé une démarche jugée « intéressante » pour apparaître sur le blog et que le critère « original » et innovant de ces CV est assez prononcé. Si l’on est dans ce qui se fait de plus qualitatif, on est aussi dans ce qui se fait de plus osé, décalé, donc potentiellement risqué pour pouvoir apporter positivement à son auteur.

Découvrez l’infographie synthétique de l’étude : 

infographie_etude_cv_originaux_original_canddiature_emploi

Cette étude a été réalisée auprès de 64 répondants ayant rempli l’étude à 100%, étude réalisée du 19/08/2014 au 30/09/2014.

7 Commentaires

  1. Un Cv qui se démarque des autres par son originalité, pourquoi pas.
    Mais un tel CV peut-il concerner tous les corps de métier ? J’en doute car il existe des métiers où cette originalité pourrait porter préjudice au candidat. Il pourrait être perçu comme un candidat non sérieux, manquant de rigueur. En revanche, il serait plus adapté à des métiers dits « créatifs ».

  2. Je suis d’accord avec le commentaire précédent, ça ne marcherait pas par exemple pour des postes type contrôleur de gestion (avec tout le respect que j’ai pour les contrôleurs de gestion).

    A utiliser pour des métiers créatifs, liés à la communication ? Le souci c’est que parfois, la DRH n’y est pas du tout réceptive (alors que le service concerné lui, trouverait la candidature très intéressante).

    Deux petites remarques sur les CV vidéos :
    – quelle durée maximale avant que ça ne soit considéré comme trop long (rappelons que le temps des recruteurs est toujours précieux) ?
    – est-ce que je suis le seul à penser qu’un CV vidéo, certes bien fait, mais qui se termine par une punchline genre « contactez-moi », ça fait pas un peu prétentieux ? J’entends par là que si j’étais aux RH, je ne sais pas comment je prendrais la candidature de quelqu’un qui se met beaucoup en valeur, de façon originale et intéressante, mais qui en gros dit en substance à la fin : j’ai envoyé cette vidéo à plein d’entreprises sans vraiment les cibler ou personnaliser mon annonce, qu’elles me recontactent si ça marche. Si ça marche pas, tant pis, ça marchera bien avec une autre. »

  3. Il faut bien garder à l’esprit que le CV ne fait pas tout, aussi original soit-il. Les tests et la période d’essai, c’est là qu’il faut faire ses preuves

  4. Bien sûr que ça marche le CV original ! Il retient l’attention, on a envie de le lire. Il donne donc plus de chance au candidat. Mais attention, aujourd’hui de nombreux modèles sont proposés sur Internet. Il faut innover, encore et toujours !

Laisser un commentaire