Sandra Queyrel court après son premier job, au sens propre comme au figuré.

0
615

Pour beaucoup, la recherche d’emploi s’apparente à un marathon. 42 kilomètres à se donner, galérer et  parfois avoir le sentiment de ne jamais pouvoir arriver au bout. Pour Sandra Queyrel, chargée de communication en devenir, pas question d’attendre la voiture balais : si elle court, c’est pour trouver un job, et le plus tôt possible !

Pour cela rien de plus simple, mener sa recherche d’emploi en même temps que son semi-marathon ! L’endroit ? Le semi marathon d’Orvault en Loire Atlantique. Le support ? Un (enfin deux) T-shirt avec son CV imprimé dans le dos de la coureuse.

Accompagnée de son acolyte, c’est une présence visuelle certaine et originale proposée (voire imposée) à tous les participants et aux spectateurs de la course.

Le concept du CV sur T-shirt n’est pas nouveau, mais celui-ci est bien mis en situation. La « femme-sandwich » réinventée intelligemment avec ce qui pousse la jeune candidate à doubler tous les concurrents un à un, afin d’exposer son CV au plus grand monde !

Sandra nous livre quelques précision sur son initiative.
.
Pourquoi entreprendre cette action originale ?
Pour sortir du lot… et me différencier de mes « concurrents », ceux qui comme moi cherchent un emploi dans la communication et le marketing. En Pays de la Loire et surtout dans ces domaines, il y a moins d’opportunités qu’en île de France, et la crise n’a fait que renforcer ce constat.
Quand une offre parait, les services RH sont bombardés de candidatures. Il y a peu de temps, j’ai contacté la responsable RH d’une entreprise suite à une offre d’emploi parue sur Internet. En une semaine elle avait déjà reçu pas moins de 200 candidatures!
Après le mini CV sous forme de carte de visite et une réadaptation de mes lettres de motivation, j’ai choisi le CV tee-shirt. Sportive passionnée, j’ai voulu miser sur mon dynamisme et mes qualités sportives pour toucher une cible variée, puisque la course à pied est une discipline pour tous. J’ai peut être doublé quelques chefs d’entreprises, chargés de recrutement ou d’ autres personnes influentes qui sait?!
.
Quels ont été les moyens mis en place pour ton action ?
J’ai fait appel à une petite entreprise de sérigraphie qui m’a proposé un aperçu du tee-shirt en 15 minutes. J’avais déjà l’idée du contenu: l’adresse de mon CV en ligne, un flash code et mon CV dans le dos. J’ai proposé à un ami de participer à ce « coup de pub » afin de me rendre encore plus visible.
Chaque produit fini m’est revenu à 20€. C’est un bon investissement puisque je compte le porter lors de mes footings et des prochaines courses.
.
Quelles ont été les réactions, au moins sur le bitume ?
Les gens ont trouvé l’idée très bonne et m’ont encouragée. Certains m’ont posé des questions sur le type de job que je recherchais exactement. J’ai remarqué qu’une trentaine de personnes avait consulté mon CV en ligne cette même journée.
.
Quel est ton point de vue sur les CV originaux ?
Avant de se décourager, je pense qu’il faut se donner tous les moyens accessibles pour arriver à ses fins. Le demandeur d’emploi n’est aujourd’hui ni plus ni moins qu’un « produit » qui cherche un acquéreur. Il faut avoir une forte valeur ajoutée, un avantage concurrentiel comme on dit en marketing. Ce type d’action, en plus de jouer sur la visibilité, permet de mettre en avant des qualités recherchées par les entreprises: l’audace, la détermination et la persévérance.