Retour sur la recherche de job de Maxime Bee : La lettre de démotivation.

0
1431

Je vous parlais début 2012 sur ce blog de Maxime Bee, ce jeune candidat à l’embauche qui avait réalisé un CV Coca Cola. Aujourd’hui, Maxime est toujours en quête du job recherché, et revient à la charge avec une « lettre de démotivation » quelque peu grinçante. Une façon de pousser l’audace à l’extrême, et réaliser la lettre que beaucoup de gens ont pensé tout bas un jour durant la rédaction de ce fameux bout de papier, souvent très formaté, pour ne pas dire complétement hypocrite.

Un ras le bol extériorisé pour toucher des recruteurs capables de détecter l’audace du jeune communicant, sans se formaliser sur le contenu (très) négatif de cette lettre au premier abord et au premier degré.

Voici sa lettre :

Maxime nous explique en détail le pourquoi de cette lettre de démotivation :

Suite à mon CV Coca Cola, j’ai reçu plusieurs propositions mais malheureusement, aucune vraiment dans mon domaine ou géographiquement inintéressantes pour moi. Du coup j’ai décidé de reprendre le chemin de l’école où j’ai été admis dans plusieurs établissements afin de préparer un DEESCOM chargé de communication. Enfin bien sûr sous réserve de trouver une entreprise d’accueil…

J’ai alors remis la machine en route et après avoir postulé à des dizaines d’offres sans obtenir de réponses j’ai compris qu’à cette période et dans cette conjoncture, trouver une alternance est un peu le parcours du combattant… Je suis tombé sur une offre pour un stage en tant que concepteur/rédacteur. Ils étaient à la recherche d’un profil sachant magner les mots et le second degré. J’ai alors tenté une nouvelle approche audacieuse en écrivant cette lettre de démotivation.

En plus de m’amuser à l’écrire elle m’a permis d’extérioriser quelques frustrations sur le climat de l’emploi actuel notamment la difficulté de se démarquer pour les étudiants et le salaire « argent de poche » proposé pour les stagiaires. Je l’ai mis sur ma page Facebook pour sonder un peu les réactions, et elles ont été plutôt nombreuses et encourageantes alors j’ai décidé de la publier sur mon site. Grâce aux différents partages sur les réseaux sociaux c’est plus de 500 visites en seulement une journée. Même si cette lettre peut passer pour de l’insolence pour certains employeurs elle me permet de cibler ceux qui sauront y voir de l’audace.

La recherche traditionnelle comme originale avec mon CV Coca n’ayant rien donné, je ne pense pas risquer grand chose en la publiant. Lorsque l’on n’a plus rien à perdre, il n’est pas difficile de prendre des risques pour espérer gagner quelques choses.

En espérant que cette démarche offrira enfin à Maxime un poste dans ses cordes. Amateurs de bons mots, n’hésitez pas à visiter son site : maximebee.fr

.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here