Ce visuel d’entrée est clair : Thomas Groc veut un job… chez Quiksilver ! Et Thomas n’y passe pas par 4 chemins pour le faire savoir. Une accroche efficace dès la première page, un web CV parfaitement calqué sur le look du site de Quiksilver, si Thomas veut un job c’est chez Quiksilver et nulle part ailleurs. Découverte de ce CV « one shot », original, créatif et…risqué ?

Tous les éléments du site y sont, les menus affichent les « arguments » du jeune homme telles les catégories de vêtements et matériels, et surtout chaque détail est repris : la livraison gratuite devient une « livraison gratuite sur St Jean de Luz », lieu des bureaux où souhaiterait travailler ce marketeur qui n’a pas peur de se mouiller sans combinaison pour montrer à la marque son attachement en copiant son site.

L’offre spéciale est-elle aussi détournée, et transformée en : « 1 entretien chez Quiksilver = 1 sourire offert ! ». Formule qui ne pourra que me plaire. Une touche d’humour, qui elle aussi rejoint les codes de la marque.

Afin de comparer en découvrant aussi le site de Quiksilver, voilà les 2 sites côtes à côtes. Le détournement est très bien réalisé et cela aussi bien graphiquement que dans l’esprit des photos utilisées. De quoi montrer à certains recruteurs que Thomas est déjà plongé dans l’univers de la marque.

Attention tout de même avec la parodie, rappelez-vous, certains s’étaient cassé les dents en réalisant une copie de site, même si ici rien ne va à l’encontre de la marque.

Lecteurs, attrapez votre boardshort et votre planche, interview !

Thomas, pourquoi avoir opté pour un CV original ?
A vrai dire j’avais déjà postulé chez Quiksilver via leur plateforme rh, j’avais reçu un email automatique me disant que si je ne recevais pas de réponse dans les trois semaines, je pouvais considérer que ma candidature n’était pas retenue. Donc j’ai appris la leçon : il fallait faire un CV original pour sortir du lot et obtenir l’entretien, car je me doute bien que les RH reçoivent des centaines de CV, il
fallait sortir du lot.

Tu as choisi de parodier le site d’une marque pour essayer d’être remarqué. Pourquoi ce choix de la copie ?
Je me renseignais sur les CV sous forme d’infographies (via Pinterest notamment), il y en a de très originaux, mais ça ne correspondait pas au poste de chef de projet web, l’annonce n’est pas pour un poste de graphiste ou chargé de comm’. Je n’utiliserai pas le mot parodier, disons que mon CV est inspiré de leur site et je le détourne pour proposer mon CV via les menus et les images du carrousel. Je vois d’ailleurs sur ce blog que d’autres ont eu cette idée en faisant des CV de type Google Analytics, c’est une bonne idée aussi ! Disons que là je cible exclusivement une entreprise qui m’intéresse beaucoup, je ne postule pas beaucoup (je suis déjà en poste), mais voilà, là je souhaitais beaucoup obtenir cet entretien, et j’ai donc mis les moyens, qui ne sont que du temps : je dirais quelques heures pour mûrir et poser le concept sur Notepad, et quelques heures pour la  réalisation, soit une journée de travail.

Penses-tu que ta démarche personnalisée et unique puisse s’avérer risquée en cas de non contact de Quiksilver ?
Non, car je ne suis intéressé que par cette entreprise. Sinon, je resterai à mon poste, qui me convient bien. Je vois plutôt les risques éventuels à d’autres niveaux : Si l’humour ne passe pas, si Quiksilver trouve que c’est une parodie qui nuit à leur image de marque, s’il y a des droits réservés et qu’ils m’envoient leurs avocats… le risque est de me griller auprès d’eux. Par rapport à mon employeur actuel, disons qu’ils connaissent ma passion pour le surf et que ma démarche ne devrait pas les étonner s’ils l’apprennent, ce qui ne devrait pas tarder.

Je suppose que tu es un vrai passionné de la marque ?
Passionné de surf surtout ! J’ai vécu longtemps au Cap, en Afrique du Sud, où je surfais tous les jours. Clairement, si la marque était à Paris, je n’aurai pas postulé, mais là elle est à Saint-Jean-De-Luz, parfait, c’est plus proche de la mer que… Grenoble où je suis actuellement ! 😉 Quant à la marque, évidement c’est la marque de référence dans le surf et c’est la première à laquelle je pense, et d’ailleurs ça fait plusieurs fois que je postule chez eux.

As-tu déjà tenté de créer un contact avec Quiksilver avant ce CV ?
Oui, sans résultat, peut-être dû au fait que le CV n’était pas original, que j’habitais loin, que mon expérience était surtout à l’étranger.

Comment t’y prends-tu pour essayer de faire connaître ton CV ?
J’ai posté le lien vers mon CV sur des sites de CV originaux, et notamment sur un article du monde qui a généré plus de 1000 visites en
deux jours. Mais ça, finalement c’est qu’un plus, le vrai trafic que je souhaite, c’est celui qui vient de Biarritz, ciblé : j’ai donc cherché et trouvé sur les réseaux sociaux mes interlocuteurs chez Quiksilver, et je les ai contacté par ce biais en plus d’avoir postulé de manière classique sur leur site. Et donc oui, j’ai eu des visites de la région de Biarritz 😉

Si tu avais une phrase à faire passer à un recruteur chez Quiksilver ?
Je suis heureux que vous ayez pris mon initiative avec humour et je suis heureux de pouvoir vous rencontrer pour voir si l’on peut collaborer !

La marque t’a t-elle déjà contactée ? 
Oui ! 😉 Ils ont l’air d’avoir apprécié l’idée, donc un entretien devrait s’organiser sous peu. Ce CV en ligne, ça ne me fait que passer à la phase ‘entretien’, le job n’est pas dans la poche, mais au moins je suis heureux d’avoir atteint ce but, qui est d’obtenir l’entretien !

Félicitation à Thomas pour cette démarche, qui prouve dans son cas qu’opter pour l’originalité d’une candidature peut permettre de créer les contacts opportuns. Pour visiter son site, c’est par là : www.oweia.net/CV

 

2 Commentaires

  1. La créativité et l’innovation donnent lieu à des déclinaisons multiples et variées. J’ai beaucoup aimé ce que ce Monsieur a fait pour atteindre son objectif et d’ailleurs je lui souhaite bonne chance.

Laisser un commentaire